Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Trois conseils pour mieux intégrer les protéines à nos repas

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Juin 2014, 06:52am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #NUTRITION

Trois conseils pour mieux intégrer les protéines à nos repas

1. On varie les plaisirs
Les protéines interviennent dans la formation osseuse et dans la constitution et le maintien. Ces propriétés font de cette molécule un élément indispensable dans notre alimentation quotidienne. Les principales sources étant la viande, le poisson et les œufs, il est donc conseillé d'en manger chaque jour. Viande rouge (bœuf, agneau), viande blanche (porc, volaille, lapin) crustacés, œuf… Le choix est vaste pour que ces aliments composent un à deux plats principaux par jour, accompagné de féculent et de légumes. Quant au poisson, essayez d'en manger au moins deux fois par semaine, frais, surgelé ou incorporé en morceaux dans des salades ou des plats. Les conserves et surgelés sont plus abordables financièrement parlant, comme les œufs, le jambon blanc et la volaille.

 

 

2. On fait attention à la composition des assiettes
Si la viande, le poisson et les œufs sont des composants essentiels de notre menu, il ne faut pas pour autant en faire l'élément dominant dans notre assiette. Veillez à ce que la quantité d'accompagnement, féculents ou légumes, soit supérieure au produit animal : la portion journalière recommandée pour un adulte est d'environ 100 à 150 g,à répartir à tous les repas. En effet la consommation de viande en excès favorise l'apparition de maladies cardiovasculaires. Le risque étant plus élevé pour les viandes rouges, privilégier des plats à base de viandes à faible matière grasse comme le poulet, la dinde ou le lapin. Si vous tenez absolument à votre pavé de bœuf, demandez au boucher les morceaux les moins gras : le rumsteack, le jarret, la bavette et du faux-filet.

 

3. On n’oublie pas les protéines végétales
Un conseil qui vaut surtout pour les végétariens : les protéines ne sont pas uniquement d'origine animale. On trouve également son compte dans les légumineuses (lentilles, haricots blancs, pois chiches) les céréales (mais, millet, quinoa, riz) et les oléagineux (amendes, noix, noisettes). C'est en réalisant des associations judicieuses avec d'autres aliments que vous pourrez combler sans problème vos besoins en protéines : semoule de coucous et pois chiches, mais et haricots rouges, riz et lentilles… Sans compter les œufs, qui ont injustement été accusés de favoriser le cholestérol. Il est également possible de les associer avec des produits laitiers en dessert. En revanche, les végétaliens s'exposent dangereusement à des carences en protéines, puisqu'ils rejettent tout produit provenant d'un animal. 

Source

Commenter cet article

Archives