Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pakistan : une jeune femme brûlée vive pour avoir refusé le mariage

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Juin 2014, 04:11am

Catégories : #FAITSDIVERS, #PAKISTAN

Une jeune femme a été aspergée d'essence et brûlée vive par un homme dont elle avait refusé la proposition de mariage. Un drame qui illustre les nombreuses violences domestiques dont sont victimes la moitié des Pakistanaises.

Une manifestation lors de la journée internationale des droits des femmes à Lahore, le 8 mars 2014.

Une manifestation lors de la journée internationale des droits des femmes à Lahore, le 8 mars 2014.

C'est la deuxième fois en quatre jours qu'une jeune femme est tuée dans le Pendjab, province de l'est du Pakistan, en raison d'un conflit sur son mariage. Sidra Shaukat, âgée de 18 ans, se trouvait chez elle en l'absence de ses parents lorsqu'un prétendant âgé de 22 ans a fait irruption dans la maison. L'homme qui avait plus tôt été éconduit l'a aspergée d'essence et brûlée vive. La jeune femme est décédée avant même d'arriver à l'hôpital.

Fayyaz Aslam, l'auteur présumé du meurtre, a été arrêté et inculpé. "Le jeune homme l'aimait et lui avait fait parvenir une proposition de mariage. Mais la proposition a été rejetée par sa famille", précise un responsable de la police. Selon le père de la jeune femme, il ne cessait de la persécuter. "Il harcelait régulièrement ma fille", explique l'homme qui se souvient que la veille du drame, le suspect a menacé la famille de graves conséquences lorsque il lui a été demandé de ne pas revenir.

 

Une Pakistanaise sur deux victime de violences

Quelques jours plus tôt, Maafia Bibi, 17 ans et son mari, Muhammad Sajjad, 31 ans, ont été tués par le père de la jeune fille, ses deux oncles, son grand-père et sa mère, pour s'être mariés contre leur volonté.

Une violence récurrente qui reste ancrée dans les mœurs. Selon un rapport publié en début d'année par l'organisme de santé et de démographie du Pakistan, 34% des femmes de ce pays estiment que tenir tête à son mari justifie un passage à tabac. Comme de négliger sa belle famille, refuser d’avoir des rapports sexuels, sortir sans prévenir son mari ou faire brûler le repas. Si le Pakistan dispose pourtant depuis dix ans d'une loi contre les crimes d'honneur et depuis 2009 d'un texte punissant les violences domestiques, c'est l'un des pays au monde où les femmes sont les plus victimes de violences. Selon l'ONG Médecins du monde, la moitié des Pakistanaises serait concernée. 

Source

Commenter cet article

Archives