Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'Allemagne et les Etats-Unis s'arrangeront-ils pour éliminer le Portugal et le Ghana ?

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Juin 2014, 15:53pm

Catégories : #SPORTS, #INSOLITE

L'Allemagne et les Etats-Unis s'arrangeront-ils pour éliminer le Portugal et le Ghana ?

Le groupe G de la Coupe du Monde se retrouve dans un bien étrange cas de figure. Compte tenu du classement, Allemagne et Etats-Unis à 4 points, et Ghana et Portugal à 1 point, et sachant que les deux dernières affiches du groupe seront Allemagne-Etats-Unis et Portugal-Ghana, voici que les uns et les autres font face à un grand classique de l'histoire de la Coupe du Monde : la possibilité d'un arrangement entre deux équipes pour éliminer les deux autres.

En effet, il suffit aux Allemands et aux Américains de faire match nul pour se qualifier sans aucun risque pour la seconde phase du Mondial. En ce cas, quel que soit le résultat de la rencontre entre le Portugal et le Ghana, c'en serait fini pour ces deux formations de leur chance d'accéder aux huitièmes de finale de la compétition.

Déjà, certains s'inquiètent. L'Allemagne et les Etats-Unis s'apprêtent-ils à rejouer la terrible comédie de 1982, lorsque Allemands (déjà) et Autrichiens arrangèrent à leur manière le résultat de leur rencontre, les seconds se laissant battre par les premiers, la suite du match se résumant à un tiki taka barcelonais avec trente ans d'avance, les deux équipes s'ingéniant à ne pas marquer. A l'arrivée, c'est l'équipe d'Algérie qui avait été la victime de cette opération, éliminée au goal-average alors même qu'elle avait auparavant humilié les Allemands dans un match entré depuis dans l'histoire (2-1).

On devine qu'au cas où Allemands et Américains se sépareraient sur un 0-0 (et même un 1-1) lors de la dernière journée du groupe, l'accusation de triche et de magouille serait aussitôt portée en place publique. Osons dire ici qu'elle serait mal fondée et que le spectre d'Allemagne-Autriche 1982 doit être exorcisé.

honte.jpgEn football, et plus encore en Coupe du Monde, celui qui entend assurer la maitrise de son destin n'a qu'à se donner les moyens d'y parvenir. Du point de vue des Allemands et des Américains, à quoi bon prendre des risques, pour la seule beauté du geste, et prendre le risque de voir les Ghanéens l'emporter largement face à un Portugal qui ne peut plus espérer grand chose ? Il ne serait pas professionnel de se comporter ainsi, avec une telle légèreté, au regard de l'enjeu, d'autant plus que le goal-average des Américains ne les met pas à l'abri, en cas de défaite, d'une large victoire ghanéenne sur les coéquipiers de Cristiano Ronaldo.

Si les Portugais et les Ghanéens se retrouvent dans cette situation, à savoir qu'ils sont à la merci d'un pacte germano-américain qui se conclurait sur le dos, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Les uns comme les autres ont perdu leur premier match, et les uns comme les autres, alors qu'ils étaient en position de remporter le second, menant un temps au score, se sont laissés rattraper au tableau d'affichage. Ce sont eux les premiers responsables de cette situation, non les Allemands et les Américains.

Il n'y a pas tricherie à s'assurer de son avenir dans une compétition sportive dès lors que l'on est en situation de le maitriser. Et les Américains et les Allemands ne seront pas situation de déloyauté sportive au cas où ils se donneraient les moyens de se qualifier sans coup férir pour la suite de la compétition dans la mesure où ils ont su se donner les moyens, sur le terrain d'être en situation de force.

Répétons-le, si le Portugal et le Ghana ne voulaient pas se retrouver otages de leurs adversaires, ils n'avaient qu'à les battre quand l'occasion s'en présentait. Le sport, c'est aussi jouer en permanence avec les règles, telles qu'elles sont, les contourner sans les enfreindre, s'en affranchir sans les violer. Le sport, c'est d'abord l'école de la survie, avant d'être celle de la morale... 

Source

Commenter cet article

Archives