Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Hélène Pastor: Lorsque le gendre assassine sa belle-mère milliardaire

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Juin 2014, 23:01pm

Catégories : #MONACO, #FAITSDIVERS

Hélène Pastor: Lorsque le gendre assassine sa belle-mère milliardaire

La lumière est sans doute en grande partie faite sur l'assassinat de la milliardaire monégasque Hélène Pastor et de son chauffeur, Mohamed Darwich, le 6 mai, àNice. Selon une source proche du dossier, le gendre de l'héritière, morte de sesblessures le 21 mai, ainsi que le coach sportif de la fille de la victime, ont reconnu leur implication dans cet assassinat. Ils devaient être présentés à un juge vendredi en vue d'une mise en examen.

 

L'homme d'affaires Wojciech Janowski, 64 ans, gendre de la milliardaire, en garde à vue depuis lundi 23 juin, est consul honoraire de Pologne à Monaco depuis 2007. Il avait commencé par nier farouchement sa participation aux assassinats, lors des de ses deux premières journées d'audition par la brigade criminelle de Nice. Confronté à un faisceau d'éléments à charge, il a fini par avouer être au coeur de l'exécution de sa belle-mère, a confirmé le procureur de la République deMarseille, Brice Robin, vendredi matin.

Wojciech Janowski aurait recruté pour ce faire des malfrats marseillais par l'intermédiaire du coach sportif, qui a également reconnu sa participation, et d'un autre suspect. Les enquêteurs se refusaient à préciser, vendredi matin, s'ils avaient établi le mobile de cet assassinat. Un point presse du procureur de la République de Marseille et du patron de la PJ régionale, Christian Sainte, était prévu vendredi à 17 heures.

UN MEURTRE COMMANDITÉ À L'INSU DE SON ÉPOUSE

Le 6 mai à 19 h 10, Hélène Pastor, âgée de 77 ans, avait été prise pour cible alors qu'elle quittait en voiture l'enceinte de l'hôpital L'Archet à Nice, où elle rendait visite à son fils Gildo. Un homme, muni d'un fusil de chasse à canon scié, a fait feu à deux reprises à travers les vitres du véhicule avant de prendre la fuite en compagnie d'un complice. Le tueur avait le visage dissimulé par la longue visière d'une casquette. Les policiers, qui disposaient des captures vidéo – de mauvaise qualité – des suspects par le biais des caméras de surveillance, ont pu mettre un nom sur les visages des exécutants présumés.

Lundi 23 juin, la PJ déclenchait un vaste coup de filet à Nice, Marseille et Rennes. Vingt-trois personnes étaient placées en garde à vue, dont la fille d'Hélène Pastor, épouse du consul honoraire de Pologne, provoquant la stupeur sur le Rocher. Sylvia Pastor a été libérée dans la nuit de mercredi à jeudi. Aucune charge n'a été retenue contre elle.

Tout indique, selon les enquêteurs, que Wojciech Janowski a commandité l'exécution de sa belle-mère à l'insu de son épouse. Selon RTL et LCI, Wojciech Janowski aurait demandé aux tireurs d'abattre sa belle-mère, et de viser aussi Mohamed Darwich pour faire croire que la rentière monégasque n'était pas forcément la cible. Le montant du contrat aurait été de 140 000 euros. D'autres sources évoquent plusieurs centaines de milliers d'euros. Un ordre de grandeur qui correspond davantage aux « fluxs financiers suspects relevés sur les comptes bancaires de M. Janowski », qu'avait mentionnés le procureur Brice Robin, lundi, pour justifier le placement en garde à vue du gendre de Mme Pastor.

LE COACH SPORTIF AURAIT FAIT LE LIEN AVEC LES TUEURS

Le coach sportif de la fille de la milliardaire aurait fait le lien avec les tueurs à partirdu mois de janvier, date à laquelle M. Janowski aurait commencé à mettre son plan sur pied. Ce coach, âgé d'une quarantaine d'années et originaire deMontpellier, s'est établi sur la Côte d'Azur dans les années 1990. Il s'installe alors à Eze, près de Monaco, et propose à une clientèle huppée, en particulier de riches russes, un service de remise en forme à domicile. Il officie à Monaco.

Le coach n'aurait pas démarché directement les tueurs. Il aurait confié cette mission à un autre intermédiaire familier des cités marseillaises. C'est ce dernier qui aurait confié à Alhair Hamadi, 31 ans et Samine Saïd Ahmed, 24 ans, deux Marseillais d'origine comorienne, l'exécution d'Hélène Pastor. La PJ avait rapidement pu reconstituer l'itinéraire des deux agresseurs, arrivés le 6 mai en gare de Nice par le train de Marseille et repartis à pied en direction d'un arrêt de bus où une dizaine de témoins les ont croisés. A Nice, ils avaient demandé à un taxi de les ramener à Marseille.

Les deux hommes s'étaient alors séparés, l'un partant en Bretagne, l'autre restant à Marseille. Sur les vingt-trois personnes placées en garde à vue lundi 23 juin, onze ont déjà été remises en liberté. 

Source

Commenter cet article

Archives