Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


7 aliments qui luttent contre les odeurs corporelles

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Juin 2014, 01:15am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #ALIMENT, #NUTRITION

7 aliments qui luttent contre les odeurs corporelles

Vous en avez marre des petites odeurs disgracieuses ? Malgré votre penchant pour les produits miracles de votre pharmacienne et autres grigris dignes d’un manuel de sciences occultes, vous n’avez pas trouvé de solution ? Alors c’est peut-être le moment d’ouvrir votre frigo… car les aliments aussi peuvent se révéler magiques !

 

Alimentation et odeurs corporelles

C’est un fait, l’odeur corporelle est en partie conditionnée par notre alimentation. Pourquoi ? « Le but de la transpiration est d’éliminer les toxines de l’organisme » nous explique Sylvie Biava, médecin, « Et ces sécrétions peuvent être plus aigres ou plus acides selon ce qu’on mange ». Ainsi, différents aliments ont démontré leurs bienfaits sur l’odeur de la sueur, tandis que d’autres se sont clairement affichés au fil des expériences comme les mauvais élèves du classement.

 

La sauge et ses copines

« Certaines herbes peuvent avoir un réel impact sur les sécrétions du corps quand elles sont utilisées en infusion » explique notre médecin. « On retrouve d’ailleurs ces plantes dans la composition de la plupart des déodorants naturels, car elles ont un pouvoir antisudoral reconnu. Il s’agit principalement de la sauge, de l’hamamélis ou encore de la tormentille, à consommer sans hésitation !».

 

Dans l’eau chaude, s’il vous plait

Outre les plantes dont on se sert pour préparer une bonne tisane, le fait de boire une eau chaude (ou à température ambiante) permet de réguler la température du corps, et donc de limiter la sudation. « Beaucoup de gens croient que boire une eau glacée quand il fait chaud est la meilleure chose à faire pour se désaltérer et refroidir son corps. C’est faux, il n’y a qu’à regarder les habitudes des populations du désert : elles n’hésitent pas à consommer un thé chaud, même quand le soleil brûle au dehors. C’est scientifique : quand on a chaud et qu’on boit chaud, le corps va chercher à se refroidir naturellement…et transpirera donc moins au final » explique Sylvie Biava.

 

Les légumes verts

Les légumes verts ont une particularité non négligeable : la chlorophylle ! Connue pour son pouvoir désodorisant, elle permet d’atténuer les odeurs du corps en s’y attaquant de l’intérieur, une bonne raison de se mettre à aimer les épinards. Pour cette même raison, on conseille en général aux gens qui souffrent d’une mauvaise haleine de mâcher du persil, qui contient beaucoup de chlorophylle.

 

Les légumes croquants

Si vous souffrez d’une mauvaise haleine, en misant sur des légumes croquants comme le céleri, le pari est gagnant : « Les fibres croquantes aident à combattre la plaque dentaire puisqu’elles obligent à mastiquer, et qu’en se cassant elles frottent les dents et les nettoient par la même occasion » nous dit notre médecin. Si la mauvaise haleine n’est pas forcément due qu’à un problème dentaire, éliminer cette cause possible en éliminant les débris alimentaires et la plaque est un bon début.

 

Les agrumes

Les fruits frais sont également intéressants pour réguler une mauvaise haleine, les agrumes particulièrement. « Un patient qui a mauvaise haleine souffre le plus souvent d’halitose. Outre un brossage des dents et de la langue, pour apaiser ce problème dès le matin une bonne orange peut aider : son jus va nettoyer la langue et la cavité buccale, tout en la parfumant, et son sucre naturel va combattre l’acidité de la salive ». Le plus ? La vitamine C contenue dans les agrumes aide notamment l’organisme à évacuer les toxines responsables de certaines odeurs corporelles.

 

Les huiles

Les huiles de première pression à froid jouent un rôle de draineur hépatique, et nettoie la vésicule biliaire souvent engorgée. « Quand le foie est dépassé, les substances produites par l’assimilation des protéines deviennent malodorantes, ce qui peut conférer à la sueur une odeur proche du poisson pourri… » explique Sylvie Biava. « La sueur, mais aussi l’urine et la salive deviennent alors difficilement supportables, il faut donc aider le foie à reprendre le dessus grâce à une cure à base d’huile notamment ».

 

Le yaourt

Le yaourt réduit les odeurs de sulfure d’hydrogène et permet d’équilibrer la flore buccale et intestinale. « Car les gaz évacués par le corps, de manière plus ou moins élégante, s’accommode difficilement du lactobacillus acidophilus contenu dans les yaourts. En effet, ce dernier permet de bien réguler les gaz et leurs odeurs ».

 

On évite…

Les huîtres, le porc, ou des parties ciblées comme le foie de veau, ont un point commun : leur apport en zinc. « On sait que le zinc joue un rôle non négligeable dans l’acidité de la transpiration et qu’il contribue à créer une odeur désagréable lors de la sudation » explique notre médecin, qui encourage à en limiter la consommation à des moments plus occasionnels (car vous avez quand même besoin de zinc dans votre alimentation). « C’est pareil pour les épices ou l’alcool : lors des grandes chaleurs mieux vaut les limiter » rajoute-t-elle.

Et vous, quels sont vos petits trucs ?

Rafaële Réal

Commenter cet article

Archives