Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 bonnes raisons de ne jamais travailler gratuitement

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Juin 2014, 07:42am

Catégories : #ARGENT, #DEVELOPPEMENT, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #RICHESSE

5 bonnes raisons de ne jamais travailler gratuitement

« Si vous êtes bon dans quelque chose, ne le faites jamais gratuitement », dit le sempiternel ennemi de Batman, le Joker dans l’épisode « The Dark Knight ». 

 

Pourtant, à première vue, le travail bénévole semble être une bonne idée, en particulier pour les débutants, soucieux de démontrer leur valeur, de rencontrer des professionnels qui pourront leur ouvrir d’autres portes, et de faire leurs premières armes. Pour ces raisons, il est devenu banal de voir des professionnels travailler gratuitement, en particulier dans les métiers créatifs. Mais dans le Financial Times, Emma Jacobs affirme que l’on trouve aussi de plus en plus de commentaires sur internet de personnes qui se sentent flouées ou qui en refusent le principe. En outre, elle rappelle que l'emploi rémunéré apporte une valeur ajoutée importante pour l'employeur.

L’année dernière, le critique musical Barney Hoskyns a exhorté les pigistes, créatifs et musiciens de cesser de travailler sans contrepartie avec un manifeste qu’il a publié en ligne. «Si vous vous laissez séduire par le mythe que votre travail non payé « fera bien sur votre CV », comprenez que c’est non seulement la prise en charge de vos aînés remplaçables que vous menacez, mais aussi votre propre avenir. Il vous sera impossible de facturer votre travail à l’avenir, si vous avez déjà dit qu’il n’avait pas de valeur», écrit-il.

Il observe que les entreprises qui sollicitent le travail bénévole le font en misant sur l’idée qu’elles trouveront de toute façon quelqu’un qui acceptera ce travail, et la crainte de perdre une opportunité de faire connaître son travail au profit de ce volontaire. « Mais qu’avez-vous à perdre à dire non ? Les rédacteurs, designers, et les photographes aident l’entreprise à atteindre son objectif. Il est fondamentalement incorrect de ne pas les payer ».

Le gourou du marketing américain Seth Godin estime que les personnes qui acceptent de travailler gratuitement de temps à autre témoignent de cette manière qu’elles « ne croient pas assez en ce qu’elles font pour se faire payer pour leur travail ». Selon lui, le salaire n’a pas pour seul objet d’assurer l’existence du travailleur, mais il fournit aussi une évaluation de la valeur de son travail.

Enfin, il y a aussi la question des stages non rémunérés. La journaliste explique que les entreprises ont en fait tout intérêt à les rémunérer.

Selon des travaux de recherche menés par la National Association of Colleges and Employers, une association américaine, 60% des stagiaires qui avaient été rémunérés pendant leur stage se sont vus proposer un poste au sein de l’entreprise, à comparer avec seulement 37% des stagiaires non rémunérés. L’explication vient de ce que les employeurs ont tendance à donner des tâches ayant plus de valeur ajoutée aux stagiaires rémunérés pour rentabiliser leur présence. Ainsi, ces stagiaires ont davantage eu la possibilité de démontrer ce dont ils étaient capables, tout en engrangeant une expérience valable.

Enfin, selon Ben Lyons de Intern Aware, une organisation britannique qui milite pour des recrutements plus justes, payer les stagiaires permet aux employeurs d’étoffer leurs possibilités de choix en matière de recrutements, car ils ont ainsi accès aux candidats potentiels moins favorisés qui ont besoin d’un salaire pour vivre et qui n’auraient pas pu répondre à leur offre de stage si celui-ci n’offrait pas de compensation. 

Source

Commenter cet article

Archives