Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 conseils pour éliminer les toxines de votre corps

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Juin 2014, 18:43pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #MALADIE, #NUTRITION, #ALIMENT

10 conseils pour éliminer les toxines de votre corps
Votre corps fait grise mine ? Vous vous sentez fatigué, vous manquez d’entrain, vous avez parfois du mal à dormir ? Vous avez des petits boutons, des poches sous les yeux ou de la cellulite ? Autant de signaux qui montrent que votre organisme est débordé. Ce qui n’est guère étonnant, pris en étau comme nous le sommes entre une alimentation trop riche, un mode de vie sédentaire et une pollution atmosphérique en constante augmentation…
 
Comme le souligne Tessa Thomas dans “Lifting au naturel” (Flammarion, 2001), « aussi sophistiqués que soient le foie et le système lymphatique, ils sont confrontés de nos jours à une surabondance de toxines auxquelles ils sont souvent incapables de faire face ». La solution ? Profiter du printemps pour suivre une "cure de détoxication". Concrètement, il s’agit de débarrasser le sang et la lymphe de tous les sédiments toxiques accumulés.
 
Vous avez le choix entre regrouper les soins qui vont suivre sur dix jours pour une cure express ou les étaler en douceur sur un mois. La cure express est préconisée si vous avez déjà pratiqué une cure de détoxication l’année précédente (une cure par an est largement suffisante) ou si vous avez une excellente hygiène de vie au quotidien. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que les premiers jours ne seront pas forcément une partie de plaisir, et ne vous inquiétez pas : fatigue, sautes d’humeur, maux de tête et petits problèmes de peau seront parfois au rendez-vous. Ils sont le signe que les toxines sont en cours d’élimination. Attention, toutefois, ce type de programme s’adresse à des personnes en bonne santé générale. N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous avez le moindre doute sur votre capacité à l’entreprendre.
 
Du citron pour stimuler le foie
 
Le foie constitue un organe prioritaire dans le processus de détoxication. Car si ses fonctions sont multiples, il est surtout chargé d’éliminer les déchets et de neutraliser les toxines en circulation dans l’organisme. Pour le stimuler, Jane Scrivner, auteur de “Détox, mode d’emploi” (Marabout, 2001), conseille de commencer sa journée en buvant un jus de citron frais mélangé à de l’eau chaude. Si l’on connaît les vertus stimulantes et antiseptiques du citron, on sait moins qu’il est d’une remarquable efficacité pour dynamiser les foies encombrés.
 
Du pissenlit pour soulager les reins
 
Les reins filtrent le sang à raison de sept litres par heure, éliminant ainsi, via les urines, les substances inutiles ou nuisibles. Le pissenlit, surnommé le "grand nettoyant", facilite leur fonction d’élimination. Vous pouvez, bien sûr, le consommer en salade. Maurice Messegué, herboriste, conseille de le préparer en tisane, associé à de la fumeterre, du romarin et de l’ortie (quatre pincées de chaque dans un demi-litre d’eau), à boire dans la journée. Le pissenlit existe aussi sous forme de gélules de poudre "cryobroyée" (en pharmacies).
Du riz pour expulser les toxines
 
S’il est nécessaire de "désencrasser" le foie et les reins, il importe aussi de leur accorder un répit en évitant l’absorption de nouvelles toxines. Aurez-vous la volonté de supprimer, pendant la cure, la viande, le fromage (excepté celui de brebis, plus digeste), les œufs, le café, le chocolat, l’alcool, sans oublier le pain et le lait ? Ces aliments demandent en effet au corps davantage d’effort pour être digérés. Pour compenser, mettez les petits plats dans les grands et amusez-vous à préparer fruits et légumes, crus ou cuits, associés à du poisson, des céréales, des noix…
 
Autre aliment à privilégier : le riz. Grâce à son taux de potassium élevé, il stimule l’expulsion des toxines. Pour vous régaler, inspirez-vous des recettes du livre “Se désintoxiquer sans peine” (ADN, 2001) d’Angelika Ilies.
 
Des bains au sel de magnésium pour transpirer
 
Redécouvrez les vertus du sel d’Epsom, autrefois nommé "sel de médecin". Ce sel de magnésium (en pharmacies et magasins diététiques) est réputé activer le processus de transpiration et de détoxication du corps. Diluez une livre de sel dans un bain chaud ; détendez-vous une quinzaine de minutes dans l’eau, puis massez-vous avec un gant de toilette.
 
A la sortie du bain, enveloppez-vous dans un peignoir en éponge. Une sudation abondante et une grande sensation de fatigue peuvent suivre : mieux vaut donc prendre ce bain en fin de journée, à raison de deux fois par semaine (excepté durant la période des règles).
 
Des gommages pour illuminer la peau
 
Lorsque le foie et les reins sont trop sollicités, la peau finit par servir de décharge au trop-plein de déchets accumulés dans le sang. Non seulement ces toxines produisent des radicaux libres qui accélèrent son vieillissement, mais elles entravent la circulation sanguine, garante d’une peau douce, ferme et lumineuse.
 
Le bon geste : sur une peau sèche, avant de vous laver, frictionnez-vous quelques minutes à l’aide d’une brosse à poils fermes ou d’un gant en luffa (éponge végétale). Commencez toujours par les pieds puis remontez vers le haut du corps. Chaque geste s’accomplit vers le cœur, sans mouvement de va-et-vient. Pour le visage, utilisez un gant de toilette sec. Enfin, tous les trois jours, procédez à un gommage avec une crème adaptée. 
Une crème pour se protéger de la pollution
 
Exposée à la pollution, notre peau finit par manquer de souffle. Arrivent en cascade échauffement, tiraillements, rougeurs, traits tirés…
 
Deux solutions : offrir à sa peau les moyens de se défendre grâce à l’apport de substances antioxydantes qui l’aideront à lutter contre les radicaux libres (crèmes au thé vert ou à la vitamine E) ; ou privilégier les actifs capables de capter et neutraliser les molécules polluantes à fleur de peau. Une promesse difficile à tenir, les polluants étant multiples. En attendant de disposer d’un indice de protection de pollution sur vos produits, tournez-vous vers des laboratoires qui justifient d’études concrètes tels
Biotherm (crème Hydra-Détox), Helena Rubinstein (Urban active) ou Clarins (Multi-Active Jour).
 
Un drainage lymphatique pour éliminer
 
Les ganglions lymphatiques sécrètent ce que les Grecs appelaient "sang blanc". La lymphe contient en effet les globules blancs, qui sont chargés d’absorber cellules mortes et toxines pour les éliminer. Le drainage lymphatique est une forme de massage destiné à donner un coup de fouet à un système lymphatique paresseux en stimulant les ganglions du cou, des aisselles, de l’aine, du creux des genoux et des bras. Il est en principe pratiqué par un kinésithérapeute (environ 43 euros). Comptez-en une dizaine pour un résultat "visible".
 
Une irrigation du côlon pour se régénérer
 
Il s’agit d’une sorte de lavement de l’intestin, réalisé à l’aide d’eau filtrée injectée par un tuyau via le rectum et destiné à éliminer tous les déchets présents dans le côlon. Cette irrigation du côlon (ou hydrothérapie) procure une agréable sensation de bien-être, tout en éliminant les problèmes de constipation et d’aérophagie.
 
« Il ne s’agit pas d’une solution miracle et elle doit s’accompagner d’une remise à plat de l’hygiène de vie, prévient Alain Rousseau, naturopathe. Sa pratique ne se justifie pas lorsque le patient est très fatigué, qu’il souffre de colites, ou que la musculature abdominale est trop faible pour faire face à la poussée interne de l’eau. »
L’hydrothérapie du côlon est pratiquée par un médecin, un kinésithérapeute ou un naturopathe (à partir de 76 euros).
Une tisane pour épurer
 
Si votre corps a soif de pureté, buvez de l’eau en priorité (pas moins d’un litre et demi par jour). Essayez aussi les infusions (une tasse par jour) au bouleau ou à l’orthosiphon, deux plantes reines de l’élimination. La première, diurétique et "désinfiltrante", est recommandée contre la rétention d’eau. La seconde, formidable draineur de l’organisme, contribue à faire baisser le taux de cholestérol.
 
Se purifier, pourquoi ?
 
Peut-on accéder à une vie meilleure par une purification du corps et de l’âme ? Ou contrecarrer la violence du monde par une forme de pureté intérieure ? Des questions que l’on se pose face à la multitude d’ouvrages et de produits prônant les vertus de la détoxication. Américains et Anglais vont plus loin, vantant la "mind detox" et la "home detox" (détoxication de l’esprit et de la maison) dans de nombreux livres et sites web consacrés au sujet…
 
« Il y a actuellement une prise de conscience des risques liés à notre environnement et à notre alimentation, souligne Claude Degrese, ethnopsychologue. Chacun cherche à compenser et à se rassurer par ses faibles moyens, l’action étant une soupape à l’angoisse. Voilà pourquoi on constate l’émergence de programmes de détoxication, de cures thermales, la prégnance du thème de l’eau, l’explosion du marché des diffuseurs d’huiles essentielles ou des ionisateurs d’air. Autant de gestes pour résister. »
 
Du mouvement pour activer la circulation
 
Pas de programme de mieux-être sans activité physique. Parce que le mouvement constitue le meilleur moyen d’activer la circulation sanguine, qu’il contribue à l’élimination des toxines via les poumons (respiration) et la transpiration, et que cet exercice profite au système lymphatique. A la différence du sang, la lymphe ne dispose pas d’une pompe qui la propulse dans l’organisme, sa circulation ne repose donc que sur les mouvements du corps. Vous n’avez pas le choix : bougez… trente minutes par jour.
Au final, teint lumineux, cellulite en pente douce, énergie décuplée, sommeil retrouvé vous récompenseront de vos efforts. 

Commenter cet article

Archives