Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO: les Français sont des «voleurs» de technologies, selon l'ancien patron de la CIA

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Mai 2014, 15:59pm

Catégories : #NEWS, #VIDEO

VIDEO: les Français sont des «voleurs» de technologies, selon l'ancien patron de la CIA

L'ancien secrétaire à la Défense américain Robert Gates affirme qu'après les Chinois, les Français sont les plus «capables» dans le domaine de l'espionnage industriel. 

 
 

L'affaire des écoutes de la NSA, révélée par Edward Snowden, l'a prouvé, les Américains n'hésitent pas à écouter le reste de la planète, y compris des dirigeants comme Angela Merkel. Qu'ils soient eux-même espionnés, en revanche, ne leur fait pas plaisir.

Mercredi, l'ancien secrétaire à la Défense de George W. Bush et Barack Obama, Robert Gates, a tenu une conférence à New York pour expliquer que les États-Unis devaient se méfier de leur partenaires économiques. La Chine, dont plusieurs officiers sont accusés par Washington d'avoir dérobé des secrets industriels, n'est pas le seul pays à en vouloir aux intérêts américains, «il y a probablement une douzaine ou quinzaine de pays qui volent notre technologie», a assuré Robert Gates.

Et, juste après les Chinois, les espions «les plus capables», selon l'ancien ministre, sont les Français, rapporte The Diplomat . «Et ils espionnent depuis longtemps», affirme Robert Gates, qui fait apparaître le phénomène sous Louis XIV, au XVIIe siècle. Les services de l'État et les industriels travailleraient depuis «main dans la main». Selon Gates, les services de renseignement français auraient ainsi l'habitude de s'introduire dans les chambres d'hôtel des dirigeants américains pour télécharger les contenus des ordinateurs portables.

L'ex-secrétaire à la Défense assure que les États-Unis n'ont, eux, jamais eu recours à l'espionnage industriel. S'il admet avoir voulu le mettre en place lorsqu'il était à la tête de la CIA, il affirme que le secrétariat au Commerce a toujours refusé ses propositions. Mais avant les révélation d'Edward Snowden, il était entendu que les Américains n'avaient jamais cherché à écouter leurs alliés. 

Source

Commenter cet article

Archives