Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


MH370: le Boeing était-il à court de carburant?

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Mai 2014, 14:09pm

Catégories : #NEWS

MH370: le Boeing était-il à court de carburant?

D'après une enquête australienne, l'avion aurait été à court de carburant au moment du crash. Par ailleurs, le gouvernement malaisien a publié des données brutes sur le parcours de l'avion de la Malaysian airlines disparu le 8 mars. 

 

Plus de carburant? De nouvelles précisions sont révélées dans le Wall Street Journal sur l'état de l'appareil lors de sa disparition. D'après le quotidien financier, au moment du crash, l'avion de Malaysia Airlines n'avait plus assez de carburant. C'est ce qu'affirme un rapport d'experts australiens, selon le Wall Street Journal. La dernière communication de l'appareil avec le satellite ne coïnciderait pas avec les transmissions régulières toutes les heures. En effet, au moment où devait avoir lieu l'envoi du signal, il est possible que le système électrique était en train de redémarrer si l'appareil était à court de carburant.

La possibilité de programmer à l'avance des itinéraires aériens suggérerait en outre, qu'au moment du crash, l'équipage était peut être inconscient. 

 

Toujours pas de débris

Par ailleurs, les enquêteurs seraient toujours persuadés que le Boeing a disparu dans l'océan indien à environ 25 miles nautiques du lieu de la dernière transmission radio. Depuis plusieurs semaines, des recherches ont été engagées, en vain, pour tenter de retrouver des débris. Mercredi, le navire australien Ocean shield doit cesser ses recherches, laissant le chinois Zhu Kezhen dans la zone d'investigation. 

 

La Malaisie publie des données satellites

Plus de deux mois après sa disparition, Kuala Lumpur tente toujours d'éclaircir le mystère de la disparition de cet avion. Dans un document de 47 pages, l'Aviation civile malaisienne publie ce mardi des données fournies par la compagnie britannique Inmarsat. Celles-ci concernent les liaisons entre l'avion et le satellite avant sa disparition le 8 mars avec 239 personnes à bord. 

Source 

Commenter cet article

Archives