Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etes-vous aussi payé pour faire semblant d'être très occupé?

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Mai 2014, 14:34pm

Catégories : #ARGENT, #NEWS

Etes-vous aussi payé pour faire semblant d'être très occupé?

Environ un travailleur sur 5 ne contribue pas du tout à la productivité ou à l'économie au sens plus large. C'est ce qu’affirme l'auteur américain David Graeber, professeur d'anthropologie à la London School of Economics. Selon l'anthropologue, le travail n'est plus évalué en fonction de la contribution apportée à l'entreprise ou à la communauté, mais est devenu une valeur en soi qui veut que tout le monde doit être occupé tout le temps.


Beaucoup de travailleurs dont l'emploi à temps plein est surtout basé sur le concept de  présence se rendent compte qu'en réalité ils ne contribuent aucunement à la productivité de la société. Selon lui, ce fait est à la base pour un bon nombre de travailleurs d'un mécontentement sur le plan professionnel.


« Dans le passé, on a souvent exprimé du mépris à l'égard du marché du travail en Union soviétique », fait remarquer David Graeber. « L'Union soviétique tendait à créer une société qui ne connaisse pas le chômage et où chaque individu fournissait une contribution active à celle-ci. Cela s’est traduit par des emplois où toute une série de travailleurs étaient appelés à remplir une fonction ».


« Bien qu'à l'Ouest, on s'est moqué de la solution soviétique, nous faisons exactement la même chose. Au lieu de faire des emplois prolétariens inutiles comme en Union soviétique, dans les économies occidentales, nous créons des emplois de bureau ».


« Beaucoup de travailleurs n'ont en réalité que 2 heures de travail par jour et passent le reste du temps sur Internet ou à jouer sur Facebook. Mais ils sont obligés de laisser penser que leur leur fonction exige un emploi à temps plein », ajoute Davis Graeber. « Ces emplois consistent principalement en une présence obligatoire au bureau. Cette présence à temps plein est ainsi devenue en soi un concept d'emploi ».


« Beaucoup de travailleurs sont cependant conscients de l'inutilité de leur emploi et sont donc jaloux de personnes qui trouvent sur le marché du travail une occupation ayant du sens. En outre, les collègues qui remplissent leur temps de travail autrement que par une présence à temps plein sont souvent l’objet de ressentiment et sont considérés avec méfiance ». 

Source

Commenter cet article

Archives