Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Belgique: Un sans-emploi profite de l'assistance de l'Etat et gagne 500.000 euros sans jamais travailler

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Mai 2014, 12:27pm

Catégories : #NEWS, #INSOLITE, #ARGENT

Belgique: Un sans-emploi profite de l'assistance de l'Etat et gagne 500.000 euros sans jamais travailler

Bart De Wever a jeté un fameux pavé dans la mare en déclarant. "Je vais poser une question qui est taboue dans ce pays. Il y a en Belgique un demi-million de sans-emploi. Combien de ces personnes cherchent vraiment un emploi, pensez-vous?". Dans son édition d'aujourd'hui, Het Laatste Nieuws relate le témoignage d'un sexagénaire qui a vécu au crochet de la société toute sa vie.




"Cela fait maintenant 40 ans que je ne travaille pas. Volontairement", explique H.B, 64 ans et titulaire d'un diplôme universitaire. "J'ai eu une belle vie, et personne ne m'a jamais posé de questions embarrassantes. J'ai bossé un peu moins d'un an, et c'est tout. L'année prochaine, je prends ma pension", prolonge cet homme établi à l'ouest de la côte belge.


H.B. tient à tout prix à rester anonyme, vous imaginez bien. "Je ne désire pas avoir de problème lors de ma dernière année de carrière comme champion des assistés. Je me demande d'ailleurs ce que je risque encore à 64 ans, mais on ne sait jamais. J'ai évidemment entendu les projets de Bart De Wever. Je vais me tenir à carreau, comme toujours. L'année prochaine, je serai en pension. Cela ne changera pas grand-chose à mon mode de vie, même si je serai totalement libre", raconte-t-il.


"J'ai travaillé 200 jours dans ma vie"
Durant toute sa vie, H.B. n'a travaillé que... huit mois. "J'étais actif en tant qu'employé dans le service public. Je ne devais pas faire grand-chose. J'étais assis toute la journée sur une chaise et je regardais si tout se passait dans les règles de l'art. Je tuais le temps en lisant. Après quelques mois, j'en ai eu ras-le-bol, mais j'avais bossé 200 jours, ce qui m'a permis d'émarger au chômage".


Contacté quelques fois par l'ONEM, il n'a jamais été inquiété. "J'ai reçu un appel d'une sympathique fonctionnaire qui m'a dit qu'il y avait une place de libre dans mon domaine. Il s'agissait de l'un ou l'autre poste dans l'enseignement. Elle m'a demandé si je voulais me présenter. J'ai imaginé une ruse pour y échapper. J'ai prétexté un problème en transports en commun ou une altercation avec mes enfants. Ces fonctionnaires ne m'ont pas posé plus de questions et m'ont laissé en paix. Depuis que j'ai passé la cinquantaine - il y a quasi 15 ans déjà - je n'ai pas reçu le moindre coup de fil de l'ONEM. C'est comme si je n'existais plus, mais je touche tous les mois encore 1000 euros".


Il a postulé 250 fois mais pas de job
Le quotidien flamand publie également le témoignage d'un jeune licencié en sciences politiques qui s'indigne contre les propos de Bart De Wever ("Celui qui a un bon CV trouve de toute façon de l'emploi"). "Je cherche un job depuis septembre 2012. J'ai déjà envoyé plus de 250 mails. Je réponds à des offres d'emploi, j'envoie des candidatures spontanées à de grandes entreprises. Jusqu'à présent, je n'ai fait que deux missions temporaires", relate-t-il. 

Source 

Lire aussi: 

Commenter cet article

Archives