Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


11 conseils d'un Navy SEAL pour atteindre l'impossible

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Mai 2014, 15:24pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #RICHESSE

Les premiers 6 mois d'une formation pour devenir Navy SEAL sont les plus difficiles. Les SEALS sont les troupes d'élite de l'armée américaine et sont opérationnels dans le monde entier, dans le plus grand secret. Ils ont par exemple été employés pour éliminer le terroriste saoudien Bin Laden. Cette période de 6 mois - appelée Basis Underwater Demolition/SEAL - est utilisée explicitement par les instructeurs pour séparer le bon grain de l'ivraie et obliger ceux qui ne montrent pas assez impliqués à abandonner.

Breet Gleeson a suivi cet entraînement avec succès et considère cette formation comme la base de sa carrière d'entrepreneur : une fois qu'il a atteint ce but, plus rien ne lui a semblé inaccessible :

« Si vous identifiez rapidement ce dont vous avez besoin pour réussir, vous échouerez. Voici 11 techniques importantes que j'ai apprises lors de ma formation de Navy SEAL et que j'applique encore chaque jour afin d’atteindre mes buts personnels et professionnels ». 

 

1. Faites correctement les choses simples. Pour devenir un SEAL, vous ne devez jamais relâcher votre attention pour les détails. Le lundi est jour d'inspection et c'est pourquoi Gleeson dormait le dimanche soir dans un sac de couchage sur un lit impeccablement fait. La leçon qu'il en a tiré : si vous n'êtes pas attentif aux choses les plus simples, ne vous attendez pas à atteindre vos aspirations plus ambitieuses.

 

2. Fixez-vous des objectifs réalistes et irréalistes. Les gens qui réussissent divisent les tâches difficiles en petites tâches plus faciles à réaliser. Une des missions les plus irréalistes pour un SEAL est la « semaine d’enfer » (« Hell Week »), une semaine complète d'entraînement acharné, sans dormir ou presque. La meilleure manière de compléter cette semaine est d'avancer par de petites étapes réalistes jusqu'à atteindre ce but final absurde.

 

3. Travaillez dur. Cela semble aller de soi, mais beaucoup de gens sous-estiment le travail qu'ils doivent accomplir pour arriver à de grandes choses. Quelqu'un qui n'est pas prêt à travailler avec acharnement abandonnera lorsque des difficultés se présenteront et n'atteindra peut-être jamais la ligne d'arrivée.

 

4. Travaillez en commun. Les SEALS s'exercent par groupes de 7. Personne ne peut s'exercer seul et chacun devra parfois convaincre les autres de lui apporter de l’aide. Plus vous réaliserez que vous avez besoin d'aide pour arriver à quelque chose, mieux ce sera.

 

5. Ne vous excusez pas. Les personnes qui réussissent reconnaissent leurs faiblesses, assument la responsabilité de leurs erreurs et échecs et savent qu'ils n'arrivent à rien avec des excuses et certainement pas à de grands objectifs.

 

6. Ne sous-estimez pas les autres. Gleeson : « Vous ne savez jamais qui parmi les cent personnes qui commencent l'entraînement des SEALS finira la formation. Ce sont rarement les gars du style Rambo (ils sont souvent les premiers à abandonner) ». Ne sous-estimez jamais vos collègues ou concurrents, respectez leur intégrité et leur opiniâtreté et vous serez stupéfait de ce qu'ils peuvent accomplir.

 

7. Soyez prêt à l'échec. Gleeson : « Quand j'ai commencé, je savais que mes chances de finir l'entraînement étaient statistiquement faibles. Je savais cependant aussi que je ne me le pardonnerais jamais si je ne tentais pas l'expérience. C'est pourquoi j'ai décidé qu’essayer et échouer vaudrait mieux que simplement ne pas essayer. Si vous prenez un risque et échouez, vous avez au moins appris une bonne leçon. Si vous tombez, relevez-vous et continuez. N'arrêtez jamais de vous battre ».

 

8. Assumez la responsabilité de vos actes. Chacun fait des erreurs. Ainsi Gleeson a commis une fois l'erreur de ne pas terminer correctement l'entraînement, après quoi il a reçu comme punition de devoir gravir une colline chargé de tout son équipement. La semaine suivante, il s'est entraîné convenablement et a obtenu de meilleurs résultats sur les parcours d’essai. La morale de cette anecdote : tirez des leçons de vos erreurs et découvrez les avantages qui découlent des conséquences de vos échecs.

 

9. Ne renoncez pas. Le passage favori du credo des SEALS de Gleeson est le suivant : « Je renoncerai jamais, je vais continuer à persévérer et agir, même dans les moments de malchance. Mon pays attend de moi que je sois plus fort moralement et physiquement que mes ennemis. Chaque fois que je serai abattu, je me relèverai. J'utiliserai mes dernières forces à protéger mes coéquipiers et à mener à bien notre mission. Je ne cesserai jamais de combattre ».

 

10. Riez lorsque vous avez envie de pleurer. Rester positif est plus facile à dire qu'à faire. C'est seulement quand les choses se corsent que vous apprenez à vous connaître vous-même. Pour une des épreuves de la « Hell Week », vous devez d'abord nager dans de l'eau froide et ensuite rester couché pendant que vos instructeurs vous aspergent d'eau encore plus froide ce qui entraîne des convulsions incontrôlables de votre corps. Les hommes qui réussissent à rire pendant cette épreuve sont ceux qui terminent la formation, selon Gleeson. Dans des moments d'atroce difficulté et lorsque les choses sont hors de contrôle, n'oubliez jamais de rire.

 

11. Faites des sacrifices. Pour devenir un SEAL, vous devez quitter votre zone de confort. Aucun grand but ne peut d'ailleurs être atteint sans sacrifices importants. Mais cela rend à la fin  la récompense d'autant plus douce quand vous réalisez votre objectif. 

Source

Commenter cet article

Archives